Merceze

Je suis un rôliste – papa geek – quarantenaire qui a commencé depuis assez longtemps pour considérer que le jeu de rôle à quasiment toujours fait partie de sa vie.

Depuis presque 10 ans, je joue principalement avec Roll20 plus que sur table, ce qui a encore plus renforcé ma passion pour les systèmes simples et rendre accessible, travailler encore plus sur l’ambiance, sur les aides de jeux pour garder les joueurs concentrés.

Au final, plus le temps passe et plus j’aime simplifier les choses, mettre au maximum les choix des joueurs au cœur de l’histoire, être toujours claire, et ne pas hésiter à préciser, être sûr que tout le monde se comprend. Une histoire qui fonctionne, ça commence dès la création du personnage.

La clé d’une bonne maîtrise : Faire confiance à ses joueurs, c’est souvent l’assurance d’une bonne partie.

Mon système préféré pour le bricoler : Into the Odd – Electric Bastionland, partir d’une base ultra simple et rajouter ce qui est nécessaire.

Le meilleur conseil à donner pour un MJ : Dire « Oui mais … » ou « Oui et » plutôt que Non, ne pas considérer un jet raté comme l’échec d’une action, mais plutôt augmenter la tension et rajouter du jeu.

Ma lecture actuelle : The Spire

Publié dans Général | Commentaires fermés sur Merceze

Dag

Roliste quarantenaire, père de deux petites aventurières. On me connait sur les forums sous le pseudo Ktar. J’aime réfléchir à la mécanique de jeu et piller des idées de gameplay partout où c’est possible, jeux de rôle bien évidemment mais aussi jeux vidéos, jeux de société, wargame…

Ces 15 dernières années, mon activité rôliste qui tournait au ralenti s’est accélérée avec le passage au numérique. Le nouveau format a imposé de nouvelles contraintes mais nous a offert des nouveaux outils et surtout nous a permis de jouer en soirée chacun chez soi et ainsi beaucoup plus régulièrement ensemble.

Plus récemment, mes filles ont commencé à jouer, ce qui m’a permis de me lancer dans de nouvelles aventures, de nouvelles idées et même d’expérimenter une approche plus transversale avec les escape-games et les jeux de plateau.

J’ai une préférence pour les systèmes simples et rationalisés. Au cours des dernières années, j’ai développé un goût prononcé pour l’OSR et les sandbox.

La clé d’une bonne partie : aller dans le sens de l’histoire et créer de l’histoire avec les joueurs.

Mon système préféré pour bricoler : un mix de Hunters of the Unknown, Macchiato Monsters, Into The Odd et Index Card RPG.

Un conseil à donner à un MJ : ne pas avoir peur d’improviser pour aller dans le sens de l’histoire et des demandes des joueurs.

Ma lecture actuelle : D&D 5 – Waterdeep : Le Donjon du Mage Dément.

Lectures recommandées :

Publié dans Général | Commentaires fermés sur Dag

Le Lycan

Je m’appelle Olivier, papa-geek, la trentaine bien entamée, et peintre professionnel, créateur de décors et sculpteur débutant à mon compte.

Mes débuts de rôliste remontent à une vingtaine d’années, mais je suis plus actif depuis une dizaine. J’aime les systèmes simples où le RP prédomine. Sur demande du MJ, j’apprécie d’incarner le rôle perturbateur d’un traître ou d’un personnage avec son propre agenda dans une partie.

J’aime toutes sortes d’univers, mais avec une préférence pour le lore des jeux Games Workshop Warhammer (pré Age of Sigmar) et Warhammer 40K. Et dans ceux-ci, mon préféré reste Mordheim, où j’ai passé des week-ends entiers de mon adolescence, à jouer des parties/campagnes avec mon frangin.

En tant que peintre figuriniste, je tiens à rendre cette activité accessible à tous. Que ce soit en donnant des conseils pour de la récup, en testant des recettes pour faire soi-même à faible coût les auxiliaires utiles à la peinture ou encore en testant des gammes de peintures souvent qualifiées à tort de mauvaises car pas cher alors qu’il suffit juste de prendre le temps de connaître son médium pour en tirer le meilleur. En gros pour moi, ce n’est pas le prix du matériel qui va rendre la peinture plus facile ni plus belle, mais bel et bien la pratique et la compréhension de ce que l’on utilise ! 🙂

Instagram
Youtube

Publié dans Général | Commentaires fermés sur Le Lycan

La conférence du Don des Dragons sur le trans-média.

Voici la vidéo de la conférence à laquelle j’ai participé.

Publié dans Général | Commentaires fermés sur La conférence du Don des Dragons sur le trans-média.

Don des Dragons 2020

L’année dernière, comme d’autres, j’ai du annuler ma participation au Don des Dragons (manifestation ludique au profit du Téléthon) suite aux grèves de train.

Le confinement a permis le développement des conventions numériques ; je suis donc invité à l’édition 2020 sur Discord.

Viendez papoter jeux de rôles du 4 au 6 décembre !

Publié dans Général | Commentaires fermés sur Don des Dragons 2020

Synopsis Shadowrun

L’excellente vidéo de Fouloscopie sur la prédiction des crimes m’a tout de suite inspiré des idées de scénario pour Shadowrun…

Il est évident que l’utilisation de systèmes experts (ou d’IA limitées) sera d’actualité dans le 6ème monde. Voici donc l’occasion d’expliquer comment peuvent fonctionner ces logiciels d’aide à la décision mais aussi de les utiliser comme support de jeu.

Ce qui donne déjà 4 accroches :

  • Récupérer l’algorithme du logiciel pour anticiper les déplacements des forces de sécurité et réaliser un casse tranquillement ;
  • Créer de faux crimes pour détourner les force de police d’une action future ;
  • Empêcher les manœuvres d’un groupe ou d’un activiste raciste qui cherche à modifier l’algorithme pour stigmatiser les métahumains ;
  • Récupérer les cartes heuristiques pour connaître tous les contacts d’un criminel sous surveillance.

Si vous envisagez d’autres possibilités, n’hésitez pas à me les partager pour enrichir cet article, je citerai votre pseudo.

Publié dans Jeux de rôle | Commentaires fermés sur Synopsis Shadowrun

La malédiction de l’imagination ^^

L’équation est toujours la même, trop d’idées, trop peu de temps…

Donc là j’ai la tête qui cogite à 4 univers de jeu :

  • Un post apocalyptique qui est un peu avancé (univers et système de jeu) ;
  • Un jeu contemporain (avec mon pote Fayçal), attentes, possibilités et système de jeu en cours ;
  • Un truc bien barré (game design et concept) ;
  • Un occulte contemporain sur fond de fin du monde (juste les concepts là aussi).

Heureusement certains autres projets vont enfin arriver à terme et me libérer des points de volonté ^^

Publié dans Général | Commentaires fermés sur La malédiction de l’imagination ^^

Bilan ludique 2019

La fin d’année est toujours un moment propice à la prise de recul, à l’analyse pour bien préparer l’année qui vient. Voici donc une petite revue des 18 chroniques que j’ai réalisés pour eMaginarock, dont presque la moitié traite de jeux de rôle. Logique.

décoration de noel
Si vous souhaitez y jeter un œil, voici les liens directs ^^

Jeux de Rôles
Mega
Chasseurs de Légendes
Kit d’initiation, La Légende des cinq anneaux
Livret d’introduction à RuneQuest
Kemi
Héros & Scélérats pour 7E Mer Seconde Édition
Shadowrun Anarchy
Les Nations de Théah 1 & 2

Jeux de Société
Discover
Cry Havoc
La Cosa Nostra
Châteaux de Fable

Jeux de Figurines
Train Heresy Lab
Dossier : Le milieu des jeux de figurines
Entretien avec Salaise Figurine
Interview – Maman Ours
RGG Precision Nippers

Pour moi, les découvertes intéressantes de l’année sont Anarchy et la pince de Redgrass Game ; de bonnes surprises, chacune dans sa catégorie.

Je serai très occupé l’année prochaine mais j’espère avoir le temps de continuer les chroniques… néanmoins les priorités ludiques seront la finalisation d’Oracle 3 avec mes camarades Bruno et Laurent mais aussi un jeu « secret » en développement avec mon pote Fayçal ^^

Et sinon les autres projets se passent sur Diet et Geek et du coté des arts martiaux (4ème duan à préparer, le DU Longévité et Vieillissement pour proposer du Taiji Quan en prévention et si j’ai le temps le championnat de France).

Publié dans Figurines, Général, Jeux de rôle, Jeux de société | Commentaires fermés sur Bilan ludique 2019

Traduire c’est trahir ?

Bien évidemment, traduire c’est faire des choix et toute personne qui s’y est essayée est plus indulgente pour ceux qui le font régulièrement.

Pour autant il est nécessaire de rendre les idées principales, la finesse, les doubles sens, etc. lorsque c’est possible. Et dans le monde du jeu de rôle, on passe parfois à côté…

Je vais prendre trois exemples issus de jeux de rôles pourtant considérés comme des classiques (et ayant eu les moyens de publications professionnelles) pour vous montrer que le choix des mots conduit à des incompréhensions :

  • Pour Légende des 5 anneaux, les précédentes version parlaient d’Insight et était traduit par Réputation…
    En quoi l’introspection, l’accomplissement ou la réalisation personnelle ont quelque chose à voir avec la réputation ? L’ambiance du jeu se veut Shinto ou Bouddhiste et on nous parlait uniquement de la reconnaissance par les autres ?

  • Shadowrun. Depuis quelques version un nouvel attribut est apparu sur les fiches de personnages, l’Edge sert de mécanique de relance qui revenait avant aux points de karma relégués au rang de points d’expérience. Traduit par Chance par les équipes de BBE, on passe à coté de l’essentiel. Et comme je l’écrivais dans mon dernier article pour eMaginarock, « Edge, c’est à la fois le professionnalisme, les tripes, la chance, le point de rupture et tout ce qui fait qu’une personne peut dépasser ses limites (d’ailleurs la traduction de over the edge va dans ce sens). Donc Dépassement ou Limite serait clairement plus adapté.

    Qui pourrait se considérer comme un professionnel si sa maîtrise n’est pas supérieure à sa chance ? »
  • Shadowrun, encore, le terme de Johnson est la référence de l’intermédiaire dans ce jeu. Pourquoi Johnson et pas John Doe ? Parce que Johnson est un des noms (le nom ?) de famille le plus répandu aux États-Unis et qu’une recherche informatique noierait celui qui ferait la requête sous un flot de données et empêcherait toute identification rapide.

    Il existe donc évidement des variantes locales par pays. Pour les japonais le choix a été porté sur Bunraku, privilégiant les doubles sens à cette notion de nom très répandu ; Bunraku est à la fois marionnettiste et prostitué, classe sans être ridicule.

    Pour les français le choix de l’équipe de traduction s’est porté sur Dupond (avec un « d » ou un « t », je ne sais plus…) à part la référence à Tintin et à ses désastreux inspecteurs, je ne vois pas.
    J’avais pour ma part proposé le terme Martin, car c’est à la fois un des noms les plus communs (le vieux diction « À la foire, il y a plus d’un âne qui s’appelle Martin. ») mais aussi parce que plusieurs références sont possibles : le martin pécheur (à la pêche aux infos), le fait que Martin est à la fois un nom du peuple, qu’il fait référence à un saint important et que son étymologie le rattache à Mars, dieu de la guerre et à la noblesse d’épée. Un triple contexte qui en fait un bon candidat dans une France de 2075 où la royauté est revenue en force et où le découpage de la population en 3 est revenu (Noblesse, Religieux, Bas peuple).

Les mots ont un sens, et comme le disait Camus « Mal nommer les choses, c’est ajouter au malheur du monde ! ». Dans notre cas c’est induire des comportement de jeu, il est coutume de dire que le système de jeu compte, la traduction aussi.

Publié dans Jeux de rôle | Commentaires fermés sur Traduire c’est trahir ?

Le Don des Dragons

Je suis un des invités du festival Le Don des Dragons, évènement strasbourgeois qui collecte des fonds pour le téléthon.

Si vous y allez, n’hésitez pas à venir dire bonjour ^^

https://www.don-des-dragons.org/

Publié dans Général | Commentaires fermés sur Le Don des Dragons