Synopsis de Janvier

Shadowrun.

Les joueurs sont contactés par un Johnson qui leur demande d’enquêter sur un employé corporatiste et déterminer s’il essaie de quitter son employeur.

Le Johnson leur donne rendez-vous au « Yellow Flag », bar connu pour la qualité de ses Scotchs et Whiskies. Ambiance Irlando Ecossaise, exprimant un rejet des anglais.
Un homme qui porte aussi bien sa quarantaine que son costume sur mesure, les reçoit et leur remet un dossier papier.
Celui ci contient des informations sur Josh Trevos Adams (JTA), humain de sexe masculin. Chercheur en génétique, domicilié à l’archologie Evo de Seattle.
Leur commanditaire insiste sur la nécessité d’une approche en douceur et l’importance de ne pas être découverts. Il leur donne une semaine pour rendre leur rapport.

  • Dans une optique d’approche de terrain, il sera nécessaire de trouver un moyen de rentrer dans l’arcologie.
    Quelques pistes :
    une forum de recrutement portes ouvertes à lieu à J+3. Il se déroulera dans le hall d’entrée de l’archologie.
    Clay McGillis, sous directeur de la branche financière a déposé un avis de recherche pour sa femme disparue (Susan, 30 ans, caucasienne). Il est possible d’obtenir deux passes pour enquêter dans les locaux si l’identité utilisée est crédible (chasseur de prime, détective privé,…)
  • Dans une optique matricielle, l’analyse de flux des communications permet à J+4 de mettre au jour une communication cryptée à destination d’un cabinet de psychiatre.
    L’analyse du comlink professionnel montre que les historiques ont été nettoyés, mais les proxys d’Evo ont gardé des traces. Une analyse minutieuse montre une anomalie : une subtile manipulation qui lui fournit de temps en temps des informations faussées mais crédibles. Il est possible de remonter jusqu’à un jeu de proxys qui fini par aboutir à une adresse dans les Redmond barens.

Le fin mot de l’histoire : JTA est un chercheur de Wuxing exfiltré chez Evo. Wuxing essaie de le récupérer et a embauché Alexei Kovacs (AK), un ancien psy-ops (branche des forces spéciales spécialisée dans la manipulation mentale) qui essaie de rendre JTA paranoïaque pour le pousser à aller voir discrètement une psy et l’intercepter lors d’un des trajets.

Fins possibles :

  • Soit les joueurs suivent JTA lorsqu’il va voir sa psy et dans ce cas AK tente une extraction sur le chemin. Dans ce cas, il leur faudra trouver une excuse pour ne pas éveiller les soupçons de JTA.
  • Soit ils essaient de court-circuiter AK, en allant faire le ménage dans les Barens. Il a négocié sa tranquillité avec une petit gang local, les « Bones Painted » et squatte un vieil immeuble sur deux étages. Le gang lui a apporté un bloc électrogène pour le rendre autonome. Son van est garé dans l’immeuble en face. Des caméras camouflées lui permettent de localiser les intrus peu discrets. En cas d’attaque il active les pièges du bâtiments (fils mono-filaments quasi invisibles tendus à auteur de cou pour intercepter les intrus qui courent, charges explosives). Il quitte les locaux en utilisant un filin et un treuil pour atteindre son véhicule.
Ce contenu a été publié dans Jeux de rôle. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire